BASSIN DE LACQ : SURMORTALITÉ de 14 % de 1968 à 1998 dans la zone la plus proche des installations industrielles, et MAINTENANT ?

 

Une étude épidémiologique, menée en 2002 sur la période 1968-1998 par l’ISPED [1] est restée sous silence.


« Cette étude fait ressortir une surmortalité de 14 % chez les moins de 65 ans dans la zone la plus proche des installations industrielles » déclare la Cour des comptes dans son référé rendu public le 9 avril 2015.
SIGNEZ NOTRE PETITION EN LIGNE.

Nanotubes de carbone

Pourquoi ne pas informer sur les vrais risques ?

 

Malgré la parution en 2013, d’un rapport inquiétant de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) concernant les nanotubes de carbone (GRAPHISTRENGTH C100) produits par Arkema sur son site de Mont, l’industriel affirme fabriquer ces matériaux sans que l’on puisse connaître véritablement le nombre de tonnages produits . Il est en cela appuyé par les pouvoirs publics. Ainsi fin 2014 le Conseil régional d’Aquitaine a renouvelé son contrat de partenariat avec ARKEMA.

Vic Bilh : l’après TOTAL : 25 000 m3 de gaz brûlés en plein air chaque jour !

Communiqué de presse du 26 mars 2015

 

Nous apprenons en CODERST [2] que la société Vermilion procède au « brûlage continu de gaz brut sur le centre de production de Vic Bilh ». Cela dure depuis octobre 2013. Le dossier parle de 25 000 à 30 000 m3 de gaz brûlé par jour. Ce gaz contenant de l’H2S n’est pas simplement torché mais « brûlé par un oxydeur thermique ». Les voisins de Saint-Jean-Poudge décrivent flammes et fumées.

Actualités précédentes : 0 | 3 | 6